hiver

Saison froide, saison de féérie, mais surtout, saison pour se coller

J'aime l'hiver, tout comme j'aime les autres saisons. Je trouve que cette saison souvent méprisée par plusieurs personnes nous permet tant de belles choses. La neige qui tombe à plein ciel, ces gros flocons magnifiques, le bruit de nos pas dans la neige, les joues rouges que nous avons après un après-midi à faire de la raquette, le réconfort d'un poêle à bois ou encore d'un chocolat chaud avec des petites guimauves. 

 

De plus en plus j'aspire à une vie un peu plus calme, et c'est ce que je souhaite pour la saison hivernale. Malgré la routine de travail ou d'école, l'hiver me permet souvent de me retrouver plus dans le réconfort de mon chez soi, contrairement à l'été ou on ne veut rien manquer ! Un feu de bois, une belle chandelle, un bon livre ou un bon bain chaud, voilà mille et une raison d'aimer l'hiver !

 

Tout comme le bonheur, il s'agit d'un choix. Oui l'hiver est peut-être une saison plus difficile pour certaines personne, tout comme le mois de novembre l'est pour d'autres, mais il y a une partie de nous qui peut influer tout ça. Nous sommes responsable si les mois d'hiver sont long et lourds, à nous de les embellir comme bon nous semble!

 

Je vous souhaite un hiver tout en beauté, tout blanc et féerique, je vous souhaite aussi un hiver tout en santé ! 

 

Camille 

choisir un Noël plus simple

01 décembre 2018

choisir un Noël plus simple

simplicité. temps de qualité. famille. amour, valeurs.

Décembre et la féérie des fêtes, quelle belle période de l’année. Quand on est enfant, c’est synonyme de cadeau, de congé d’école et des journées à jouer dehors. Rencontres familiales, voir les cousins qu’on voit que quelques fois par année, les tablées remplies de nourriture qu’on ne mange que dans ces temps-là. Plus on vieillit, j’ai l’impression qu’on réalise de plus en plus les vraies valeurs de Noël et qu’on réalise surtout toute la surconsommation qui entoure cette fête.

 

La surconsommation est partout : on dépense trop un peu partout, on achète trop de cadeaux qui ne seront finalement pas utilisés, on se court à droite et à gauche, on mange trop et on prend trop peu de temps pour être réellement avec ceux que nous aimons. Au fait, avec cette surconsommation, on se stress, on se fatigue, on se dépêche et on finit par passer complètement à côté d’un VRAI temps des fêtes.

 

Pourquoi avoir besoin d’acheter un énorme cadeau ou d’en acheter plusieurs, trouver le cadeau qui sortira de l’ordinaire, qui sera surprenant pour offrir à un être cher, simplement pour lui montrer qu’il compte pour nous ? Pourquoi, aucune idée ! Puisque si quelqu’un compte réellement pour nous, passer un bon moment en sa compagnie, faire une belle activité peut facilement être un cadeau incroyable.

 

La nourriture… Depuis que je suis toute petite que je vais dans le réveillon chez ma grand-mère et que la tablée est remplie au point qu’on ne peut plus rien ajouter. Des tartes au sucre, tarte au coconut, tarte aux fraises, rice krispices, moka au corn flake, la traditionnelle bûche de Noël, les sucres à la crème, les fudges… et ce n’est que pour le dessert ! Dans le temps des fêtes, nous avons cette manie de surconsommer et d’en vouloir toujours plus, moi la première. Je ne veux pas qu’on en manque !  L’alcool coule à flot, on mange beaucoup plus que ce qu’on devrait, les rencontres familiales se succèdent, et on termine le temps des fêtes avec quelques livres qui nous dérange et qu’on souhaite perdre.

 

Au-delà de tout ça, il y a une période de l’année où on a la chance de revoir de la famille qu’on ne voit pas nécessairement souvent. Passer des beaux moments à discuter, à s’amuser, à jouer à des jeux de société comme dans le bon vieux temps et à créer des souvenirs qui resteront marqués dans notre mémoire. Tout ça, ça se passe loin des centres d’achat, des épiceries et des appareils électroniques qui sont trop présents dans notre vie.

 

Quand on se rappelle nos Noël d’enfant, qu’est-ce qui nous vient en tête ? Fort probablement un cadeau qui nous a marqué, mais aussi plusieurs moments magiques tout simples. Pour ma part, quand je repense à mes Noël de jeune fille, je repense à toutes ces années où on a décoré le sapin en écoutant de la musique de Noël. Redécouvrir les décorations qu’on avait oubliées au fil de l’année, et les reposer dans le sapin doucement, en faisant bien attention de ne pas échapper les belles boules de Noël; notre traditionnel repas de fondue en famille alors que le sol est couvert de neige blanche, les décorations extérieures nouvellement faites; le bas de Noël que nous pouvions déballer le 24 décembre au matin; les tartes aux fraises de ma grand-mère Marguerite ou ses poutines à la viande, délicieux !; la glissade que nous avions dans la cour et les nombreuses glisses que nous avons pu faire. Les igloos et les forts que l’on se faisait dans la neige; les après-midi et les soirées au camp, sans électricité à faire de la raquette et à secouer les arbres lourds de neige; jouer aux pichenottes, faire du coloriage, écrire, jouer avec ma poupée, ou encore lire…

 

Ces moments doivent être répétés, et c’est là-dessus qu’on doit mettre notre attention pour créer des souvenirs plutôt qu'avoir des cadeaux. Introduire et prioriser la simplicité et s’éloigner de la surconsommation ne se fait pas d’un seul coup, mais j’ai le goût d’essayer d’y trouver mon compte cette année. Un petit geste à la fois, c’est comme ça que je pourrai vivre un temps des fêtes qui me ressemble davantage et duquel je ne sortirai pas épuisée ! Facile, pas nécessairement puisque nous sommes dans un monde de consommation où tout va très vite, mais un pas à la fois, je compte bien y arriver d’ici quelque temps !

 

Mes souhaits pour cette année ?

Choisir mes rencontres. La liste des rencontres et des festivités peut être très longue, surtout quand nous avons des familles recomposées. Choisir les fêtes auxquelles j’ai le goût d’aller me permettra d’alléger mon temps des fêtes. Après ces deux semaines intenses, le mois de janvier arrive et est complètement vide. Pourquoi ne pas étirer les repas entre amis ?

 

 Offrir des cadeaux utiles. J’aime bien offrir des cadeaux aux gens que j’aime. Mais plutôt que d’acheter quelque chose seulement pour offrir quelque chose et de surconsommer, j’ai choisi cette année de faire seulement des cadeaux utiles. Pas de grande valeur, mais une petite attention qui sera utile pour la personne qui le reçoit.

 

Manger moins, bouger plus. Quelle bonne idée pour le temps des fêtes non ? Totalement le contraire de ce que nous faisons normalement ! À réussir ça, je serai gagnante sur toute la ligne, puisqu’en plus d’éviter les « Ah ! J’ai ben trop mangé ! », je pourrai m’en sortir avec un sentiment de bien-être !

 

Cuisiner ce que j’ai réellement envie de manger. Rien ne sert de cuisiner une dinde si on n’en mange pas ! C’est comme la fondue au chocolat, pourquoi s’entêter à avoir des pommes et des clémentines quand on sait que les fruits qu'on aime manger sont les bananes, les fraises et les guimauves ?

 

Aller dans les centres commerciaux avant décembre. Mandat réussi pour moi, mes cadeaux sont tous terminés ! Éviter d’y aller en décembre c’est dans un premier temps bon pour ma santé mentale puisque j’évite les files interminables et les gens impatients puisqu’ils sont à la dernière minute, et cela nous évite également d’être en contact avec tout plein de promotions attrapes qui réussissent puisqu’on se laisse trop souvent prendre !

 

Revivre les classiques et mes souvenirs d’enfance. Pyjama, doudou, bon film ou bon livre de lecture, bonhomme de neige et raquette. Je me donne comme objectif de faire ce que j’ai le goût de faire et de prendre du temps pour moi.

 

Voilà mon défi pour cette année, je vous souhaite un Noël sans tracas, sans souci et sans pression, et c’est ce que je me souhaite aussi. J’essaie ça cette année, et j’ai comme le sentiment que je peux apprécier le tout !

 

Profitez-en pour passer du bon temps avec ceux que vous aimez, c’est ce qui compte !

mais où est passée la fête de Noël ? les cadeaux d'hôtesse... une petite attention ou un casse-tête ?